Le bon temps où Raffaella Carra était admirative de la classe française, surtout celle du Président. Les temps ont bien changé....

 

Retour à l'accueil