Françoise Hardy la voyante-chanteuse a eu une image austère au début de sa carrière. Mais, avec la période yéyé, elle avait fait son trou grâce à ça et la mélancolie chiante.

Dans les années 1970, ça commençait à sentir le pâté et un virage plus cool devint nécessaire pour aborder la route des eighties. Dans un album presque oublié de 1980, Françoise a chanté quelques trucs bien rigolos mais on ne sait si c'est fait exprès ou pas.

Nous trouvons entre autres, ce Swing au Pressing composé par un Michel Jonasz sans doute sous l'influence d'odeurs de lessive. On met une pièce et on lave son linge sale avec Françoise.

 

Retour à l'accueil