En voilà de la chanson de l'espoir qui fait du bien à l'âme. Le brave Merrill il fait dans le religieux chrétien, du genre Dieu il va te sauver, tu dois avoir la foi tout ça. Le décor est génial puisque Merrill rend visite à des éclopés avec pour chacun un salut amical, une tape dans le dos. Et ça marche car les pauvres malades croient sincèrement en leur guérison.

Merrill ressemble étrangement à Herbert Leonard qui aurait bien cramé au soleil. Ca se boit comme du petit lait.

 

Retour à l'accueil