Encore dans la catégorie des chanteuses à prénom et on aborde les années 1990. Deux disques pour la mystérieuse Mikaela dont celui-ci qui flirte avec le slow bon marché.

Pourtant, il y avait du sérieux derrière, puisque Adamo a composé les paroles et la musique. Cela partait d'une bonne intention mais on est tout de suite gêné par ce je ne sais quoi qui nous dit que non finalement ça craint.

Pas une grande merveille donc.

 

Retour à l'accueil