Japaniaiserie de la pianiste japonaise Akiko Yano. On dirait une sorte de fusion entre plusieurs styles et au final, on ne sait plus trop ce qu'on écoute.

En tout cas, Akiko est sure d'elle, d'ailleurs elle porte un dauphin à mains nues sur sa pochette. J'espère que ce n'est pas le dauphin de Lenorman victime de la pêche au Japon.

 

Retour à l'accueil