Il est historiquement intéressant de remonter assez loin dans l'univers musical, c'est un devoir de curiosité. Il est très rare que je vous diffuse des chansons avec des trémolos dans la voix, des disques qui crépitent un maximum et des photos en noir et blanc. C'est une erreur car les discographies d'avant-guerres ( toutes les guerres ) regorgent de raretés et de perles.

Dans les années fastes avant la seconde guerre mondiale, on profitait des joies du monde. J'ai retrouvé un titre de Nitta Jo qui est le nom de scène de Jeanne Daflon. Nitta Jo nous narre l'extase de prendre de la cocaine et les bienfaits qu'elle lui procure.

Totalement libre pour des instants si doux. Bien entendu, les propos n'engagent que son auteur et nous rappelerons encore le vibrant cri de France Cartini : la drogue c'est d'la merde.

 

Retour à l'accueil