L'originale est de Pierre Perrin, un chauffeur de taxi mais j'avoue avoir un faible pour la magistrale interpération du regretté Bourvil.

A y regarder de plus près, cette chanson met en valeur des lieux supposés être merdiques :

Maubeuge, Tourcoing, la Meuse, Kremlin-Bicêtre, Roubaix.

Bien dommage que cette chanson n'ait pas été reprise par les offices du tourisme locaux pour soutenir l'activité pendant les vacances. Allez, j'espère que vous ferez un effort et réserverez à Roubaix cet été.

 

Retour à l'accueil