Bon it's allright, c'était pas une période heureuse la période des Boys Band. Enfin pour eux oui car des gonzesses se jetaient sur ces beaux gosses pour arracher un autographe, un bisou ou un caleçon.

Brian Harvey si vous vous souvenez c'était East 17 un groupe anglais formaté à vendre de la merde mais en très grosse quantité. Après la gloire et le fric, Brian ( avec la casquette écossaise ) a sombré avec les cachets d'ecsta, la dépression, la paranoia et les dettes en tout genre. 

Brian raconte aujourd'hui sa longue descente aux enfers dans le Guardian. Bien évidemment, histoire classique de l'industrie du disque qui a vomi ces groupes après les avoir bien utilisé. Aucun gouvernant ne s'est penché sur la réinsertion sociale de ces gloires en pantalons tombants.

Aujourd'hui, Brian, à 40 ans, va mieux, il se dit même en paix. En espérant pour lui que le bout du tunnel est arrivé. Peace man, sans rancune !

 

BRIAN HARVEY OU LA DIFFICILE REINSERTION SOCIALE DES BOYS BAND
Retour à l'accueil