Une petite diffusion de Plastic Bertrand de 1986, période un peu compliquée pour le chanteur. Après le punk et avant le dance to the beat, c'est un titre tendance saxo avec l'appui de l'écriture et musical d'Alec Mansion. Plastic a fait péter le brushing sur la pochette stylée avec un vêtement de cuir rempli de trous.

Cela ne vole pas bien haut malheureusement et en plus c'était une face B. On notera la fin de l'histoire où la fille du premier rang n'habite plus chez ses parents, la séduction de Platic sans doute. Au fait, là c'est sa vraie voix pour les titilleurs.

Retour à l'accueil