Dans cette oeuvre peu reconnue, Annie Cordy aborde pourtant les thèmes majeurs des raccourcis faciles, des clichés et de la discrimination. En effet, la fille de charcutier est appelée "Petit Pâté" parce que sa condition est d'être fille de charcutier. Et puis, est-ce de sa faute si elle préfère la rilllette au chocolat, la saucisse au pain d'épice ?

Réduire une femme à du pâté peut profondément toucher psychologiquement et peut vous briser une vie d'adulte. La réflexion est lancée et bravo à Annie pour son courage revendicatif.

A noter que c'est la face B de Boing Boing et qu'Annie n'a que faire des alertes cancerigènes actuelles.

Retour à l'accueil