Une fois n'est pas coutume, voici une petite production suisse d'Yverdon et signée Ciro Tromba ( comme trombone ).

Murielle Lombardi, dans un ton alarmiste, nous raconte l'histoire d'Eva débarquée de son village pour un pays d'Occident. Loin des contrées sauvages, des plages et des mille marées, c'est le choc de se soumettre pour un peu d'argent. On dirait presque du Pierre Perret mais les paroles sont d'une lourdeur dommageable. Nous avons l'impression que les phrases sont beaucoup trop longues. Et puis le pompage de "Oh happy day" dans les élans musicaux, ça se voit un peu trop.

Si cette Eva exilée en Suisse se reconnaît, qu'elle nous fasse signe.

 

Retour à l'accueil