Nous avons une grande tendresse pour Richard Anthony. Comme bon nombre des artistes des sixties, il y a eu le creux de la vague et ça coincidait souvent avec les zannées 80.

Richard en perte de vitesse s'attaqua en 1983 à la superbe chanson du frère Gibb Robin "Juliet". Et comme on le dit trop souvent, c'est le drame. De quoi relancer la guerre entre les Anthony et les Gibb sur fond d'amants de Vérone.

La Juliette de Richard a des cassettes plein la tête et le reste vole aussi haut niveau paroles. 

Richard est bienveillant : il nous a servi sa reprise aux Petits Papiers de Noel, émission mythique de la générosité du peuple. Vous le retrouverez déambulant dans Chaumont avec Jean-Pierre Descombes et même rentrer dans un magasin de chaussures.

Nous n'en voudrons pas à Richard qui ne fut jamais inquiété par les frères Gibb pour cette destruction frontale.

 

Retour à l'accueil