L'immense Jacques Martin était un homme qui s'intéressait à tout et donc à toutes les musiques. Dans sa grande messe du dimanche après-midi, ses jeux étaient entrecoupés de chansons et c'était un ravissement.

Jacques Martin diffusait de tout et c'est ce qui faisait son succès : de la musique classique, du lyrique, de la variété, de la world music. 

Et puis, il n'a pas hésité à faire venir des boysbands sur le plateau. Il fallait bien vivre avec son temps. Jacques était un malin car quand ce type de groupes venaient, il y avait de nombreuse gamines dans le public. Et là, ça partait en vrille et ça faisait de l'audimat.

On commence doucement avec les Backstreet Boys : cris de pucelles, banderoles, jets de peluches et photos avec l'appareil jetable ( ben oui pas encore le temps des téléphones portables ).

Et puis, l'émeute qui restera dans les annales avec East 17 : sécurité dépassée, les mecs quasiment mis à poil et fin du show. Un déferlement d'appareils dentaires et de pucelles en folie.

Si vous y étiez, venez nous le raconter.

Merci au grand Jacques pour ces beaux moments, quelle navritude de voir ta case souillée par le triste Drucker.

 

Retour à l'accueil