Cela faisait longtemps que je n'avais pas diffusé le groupe allemand sensation d'un Eurovision des temps lointains. Toujours les mêmes ici avec une chorégraphie calculée, des costumes de premiers choix, des moustaches et des cheveux ( sauf un ).

Voilà une belle manière d'apprendre l'Histoire. En effet, ce morceau ne parle pas des Roms mais de Rome et sa période fastueuse. Quoique, sur la fin, on mélange tout avec de la musique type sirtaki. Chanson antique pas en toc.

Retour à l'accueil