La langue française est si riche qu'elle est en constante évolution. C'est parfois un problème quand on voit des nouveaux mots bizarres ou formes de langage primaires qui deviennent une référence.

Depuis quelques années, vous avez sans doute entendu le poncif raccourci "C'est que du bonheur"; Un truc sorti de je ne sais où pour marquer sa satisfaction mais qui répété avec abus, devient vite lassant voir une pauvreté de langage. Cette formulation est souvent employée pour ne pas en dire plus. Et puis, c'est relayé un maximum dans les médias notamment par des animateurs simplistes.

Et puis, dans le genre musical par exemple, ce qui est que du bonheur pour toi c'est peut-être que du malheur pour moi. Quand le nullissime Nagui te sort que Zaz c'est que du bonheur, on ne doit pas avoir la même définition du bonheur, vaste sujet du bac de philosophie.

Même si l'expression n'est pas outrageuse ni vulgaire, c'est quand même un brin lassant et il est grand temps d'assurer la reconquête verbale.

Illustration sonore : NOAM - DESSINE MOI LE BONHEUR

Retour à l'accueil