Sylvie, icône yéyé et ex de qui vous savez, a elle aussi, un jour, au détour d'une gare, sombrer dans l'horreur. Nous sommes au début des années 1980 et Sylvie n'a plus rien à prouver à ses fans et au public. Et là, c'est le drame. Elle écoute Eurythmics qui sortait le tube Sweet dreams et elle dit "je veux la même".
Le parolier ( Michel Mallory que je dénonce ici ) qui s'attacha à cette mission, sortit cette bouillie horrifique et je m'étonne que les braves Lenox et Stewart n'aient pas attaqué Sylvie en justice. Déprimant !!!
Retour à l'accueil