Les plus beaux slows donnent des frissons, ils sont fait pour ça. Dans les années 1960, les Moody Blues sortent l'un des plus puissants slows de tous les temps : Night in White Satin. Ce carton mondial aurait pu vivre de son succès jusqu'au jour où Marie Laforêt en fit un massacre calculé. Besoin de tunes ? Folie passagère ? Jalousie longtemps contenue ? Nous attendons toujours l'explication de Marie sur ce geste horrible. Les ha ha ha ha ha ha sur la fin sont carrément inhumains.




Retour à l'accueil