Dans l'ambiance folle de l'année 1982, Le Grand Cinéma sort un titre complètement déjanté en l'honneur du seigneur de la jungle. Le morceau raconte l'histoire d'un naufragé qui croise deux nymphomanes dans le jungle, un scénario fort intéressant.
Pour les imitations et les cris, Philippe Pujolle ( le grand faiseur de bruits de l'époque ) était derrière le micro.
Une chanson à boire très frais et n'oubliez pas que le vrai Tarzan il parle aux éléphants.



Retour à l'accueil