Quand le sublime Topaloff rencontre le maestro de l'accordéon Verchuren, cela donne.......une chanson à boire.
Un petit moment de gaieté sur le Frontibus. Le Frontibus c'est poser son verre sur le front, contre son nez et son menton et faire glouglou. Comprenne qui pourra. A inscrire sur une compil avec l'Apérobic des Charlots. Allez c'est parti pour un air d'accordéon.


Retour à l'accueil