En 1989, la petite Mélody, étudiante précoce porta une thèse remarquable soutenue par Guy Carlier. Guy Carlier, vous savez le mec qui se croit irrévérencieux.
Pour Mélody, le rêve n'était destiné qu'aux Grands et il était temps de changer, de chambouler l'ordre établi. Par Grands, il ne fallait pas entendre les gens de plus de 1M80 mais les adultes.
Il y a tout le discernement de Freud dans des affirmations telles que : "J'voudrais qu'il m'embrasse sur les lèvres pas comme une enfant" ( avec la langue ? ) ou "Je sens sur mon poignet la carresse du bracelet brésilien qu'il m'a donné" ( ah les bracelets brésiliens qui se cassent ).
Nous devinons un côté kantien avec ce piano qui pleure des larmes d'ivoire ( le trafic d'ivoire est interdit ) ou des neiges éternelles sur Le Caire ( sic Carlier a-t-il déjà vu des neiges éternelles en Egypte ? ).
Un grand moment de philosophie pour Mélody ( en fait Nathalie ) qui est aujourd'hui commerçante en Belgique.

Retour à l'accueil