Whitney Houston nous fait un retour ( encore ) à grand renfort de pubs. Après avoir défrayée la chronique faits divers avec son petit papa baston de mari et des problèmes de drogue, elle nous propose un nouvel album dans un énième come back.
Après 3 années d'absence, l'impression est bizarre : une Whitney bouffie maquillée à fonds la caisse, une voix quasi enrouée avec des capacités vocales disparues, un album aux consonnances Rn'B de niveau très moyen. Lors d'un concert à Central Park, elle a déraillé sur plusieurs notes, c'est le métier qui ( re ) rentre. Mais la concurrence des gamines Beyoncé ou Rihanna est rude.
Alors, l'héroine de Bodyguard est-elle passée du côté obscur des chanteuses pathétiques ? Le débat est ouvert.



Retour à l'accueil