Le nouveau blockbuster de Stallone et de ses potes réunis me fait bien rire. Ce petit film d'action a tout pompé sur la nouvelle référence congolaise du film qui bouge : Angelus contre Diabolos. Ce film a été présenté comme un polar urbain avec un zest de science-fiction.

Le nanar africain n'existait pas, le voilà enfin et ça fait du bien.


 


Retour à l'accueil