Titre passé totalement inaperçu en 1988 et je ne comprends pas pourquoi. Un rythme entrainant, des paroles mélancoliques revendiquant un monde mieux, une chanteuse aux lunettes surpassant celles de Nana Mouskouri.

L'ensemble donne une impression de Desireless sous acide nitrique.

 

 

 

Retour à l'accueil