Une voix sorte de mélange entre Juvet et Chanfort, un physique à la Gérard Blanc mais en plus inquiétant, voici François Peirano.

Vous remarquerez aussi la thématique rose dans sa tenue vestimentaire.

Une fine analyse à base de aglagla et glouglou.e qui date de 1985 est une véritable complainte du chômeur et un cri de rage contre l'ANPE que l'on doit appeler Pôle Emploi aujourd'hui. Un jeu de mot sympa : ANPE pour moi. T'as mis le sauvage au chômage saleté d'ANPE. Un cri social dans la nuit !!

 

Retour à l'accueil