Les paroles vous font ressentir un hiver en Décembre dans une banlieue au milieu des années 1970. C'est glacial et précurseur.

Pauvre Guy Bedos, ruiné et volé de sa carte de crédit en 2015. Cette magnifique oeuvre ne lui permet même pas d'avoir des droits d'auteur décents. Bientôt Guy en tournée avec les Restos du Coeur.

 

Retour à l'accueil