Le film en lui-même est une ignominie sur le thème de Saint-Tropez et de l'écologie prétexte à montrer des nichons et Paul Préboist en vélo. Le générique final est à la hauteur de l'insoutenable, la musique n'est même pas créditée.

 

 

Retour à l'accueil