Suite à une proposition de jpo, abordons le dossier Marc Aryan. Il y a longtemps que je me le gardais sous le coude alors je profite de l'idée d'un lecteur pour enfin diffuser une vidéo.
Marc Aryan était d'origine arménienne et patit sans doute que le créneau de l'artiste arménien était déjà occupé par une autre personne. Marc Aryan fut longtemps rejeté par les maisons de disque et décida ainsi de lancer ses propres produtions.
Son oeuvre est difficilement définissable entre la légèreté et paroles acerbes. Dans bête à manger du foin, ce sont les femmes qui en prennent pour leur grade. Nous retiendrons l'insulte suprême "le jour où l'esprit fut distribué, le bon Dieu avait du l'oublier" ( à utiliser dans un concours de vannes ).



Retour à l'accueil