Ne cherchez pas un quelconque Orlando Riva dans ce groupe, il n'y en a pas. Nous sommes en plein disco rigolo avec ce groupe allemand produit par le label Ariola. Après avoir participé à l'Eurovision en 1979, ils sortent l'artillerie lourde avec cette reprise des Raiders.

Nous avons ainsi droit à des indiens énigmatiques, des peaux de bête, un barbu qui fait semblant de jouer du clavier ( admirez les bottes ), le guitariste à lunettes de cons et le clou du spectacle : la danseuse dénudée sur laquelle on a mis tout le budget avec les plumes.

 

Retour à l'accueil