Un petit René Simard ( enfin petit façon de parler ) ça ne fait jamais de mal pour se faire du mal. Toujours la classe de la coupe en bol petit format, le costume impeccable et la cerise sur le cake : René en carton soit trois pour le prix d'un.

Le prodige québécois est vraiment insupportable à se trémousser sur son histoire de japonaise, avec les cheveux au vent dans une sorte de virevoltage du bol.

 



Retour à l'accueil