Il y a plusieurs années lumières, je vous avais diffusé Rika débitant une version française de Ding a Dong qui parlait de petit train.

Là, c'est encore le niveau au-dessus avec une attaque du groupe de déguisement Dschinghis Khan. Le festif Moskau devient un tristounet ami que Rika interprète avec gravité.

Même si Rika s'est toujours défendue de ne pas être un agent du Mossad, ça sent quand même l'attaque frontale contre les teutons.

Retour à l'accueil