Vous allez me dire que je fais une certaine fixette sur Frédéric François. Je vous réponds faux vous avez la berlue : il s'agit de son frère. Lui a gardé son nom originel de Barracato et il se présente comme un ténor sur son site officiel.

Ce Barracato là c'est donc Santo et si j'osais une petite folie je dirais que les Barracato sont sanctifiés par le dieu de la musique pour femmes mûres. Santo subito !


Retour à l'accueil