Le disco rigolo est souvent constitué d'artistes qui ont fait un tour et puis s'en vont. Ici, nous retrouvons, bien au contraire, une chanteuse anglaise qui a ensuite fait carrière dans les comédies musicales et même auprès de ténors : Sarah Brightman. Je remercie le puits de science musicale Mamie Vinyle pour cette étonnante trouvaille.

Comme Sheila en France, on nage dans le disco en plastique et spatial avec un groupe de blacks aux multiples ustensiles ( ce ne sont pas les B-Devotion ). L'ambiance est totalement planante comme dans une série de science-fiction.

 

 

 

Retour à l'accueil