Pour ne plus vous le cacher, j'aime beaucoup Yves Lecoq. Non pas pour ses imitations où on reconnaît son talent, mais pour sa carrière musicale ou plutôt parodie d'oeuvres musicales. En 1981, Lecoq s'en prend à Michel Berger et France Gall et là, on jubile.

L'insipide Berger prend rapidement une nouvelle tournure. Le mystérieux gars qui s'entêtait à jouait du piano debout devient une femme du régiment qui jouait du pipo couchée. Avec en prime la chorégraphie pipo.

La vidéo est encore plus marrante ( à l'époque ) lorsque l'on sait que cette parodie osée fut interprétée devant des gamins venus voir Chantal Goya en vedette.

 

 

 

 

Retour à l'accueil