Quand le dessin animé Fat Albert débarque en France en 1985, on a confié la chanson du générique à Carlos. Quoi de plus normal, semblait-il. Le titre est encore une de ces grosses madeleines qui nous collera à jamais.

Le son est très eighties, ça cogne et Carlos était accompagné sur les plateaux télés d'un jeune garçon qui smurfait. Si ce jeune garçon nous lit, qu'il nous donne de ses nouvelles, il a eu droit au bisou de Carlos et d'être porté sur ses épaules.

Retour à l'accueil