Vie étonnante et chargée que celle de Gérard Vincent. Plongé dans l'univers du grand banditisme mais à l'ancienne, l'époque où on disait "caid au grand coeur". Et puis, il a travaillé dans le monde de la chanson, sur des tournées de pleins de vedettes, avec Carlos notamment.

Au début des années 1980, il a des passages télés comme chez Guy Lux. Le titre est hyper sympa avec le look assumé barbe, salopette, casquette. Et il fallait enfin un dur pour dire qu'on s'emmerde à Venise ! La fin est géniale avec le public chlorophormé qui se bouge enfin.

Retour à l'accueil