Décidemment le sublime générique d'Eric Charden a fait bien des émules. Mais là, pire que la version orchestre, il y a Patrick Simpson-Jones de Récré A2.

Est-ce du second degré ? Un attentat musical ? De l'humour incompris ? Du massacre en règle ? Les paroles sont à compréhension multiple. Sans parler du robot Sidéro qu'on dirait qu'il rote.

Simpson-Jones ne fut jamais inquiété pour cette horreur, que dis-je ce blasphème.

Retour à l'accueil