Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONTY - L'INCORRUPTIBLE

Publié le par Ringard Willycat

Belle leçon de tête haute avec l'ami Monty, incorruptible jusqu'au bout des ongles : il persiste à chanter des rigolitudes.

EDIT DU 18/02/2021 : bon même s'il a déconné avec sa chanson des Verts, on souhaite un bon anniversaire à Monty.

Commenter cet article
M
Je ne connaissais pas Monty, je le découvre
Répondre
B
l'âge d'or de la radio
Répondre
S
un Lyonnais qui salue Monty, j'apprécie le geste
Répondre
E
salut Monty
Répondre
H

Je vais prendre un peu la défense de Monty : Ce garçon avait un certain mérite à l'époque.


 


Il est arrivé au début des années 60 en signant lui-même ses chansons. Déjà à l'époque, Claude François, Richard Anthony et Eddy Mitchell (sous son vrai nom Claude Moine) signaient aussi leurs
textes mais c'était à 90 % des adaptations de succès anglo-saxons.


 


A l'époque, les auteurs-compositeurs de chansons originales en France se nommaient Brassens, Brel, Trenet, Ferré, Ferrat, Bécaud, Aznavour, Hugues Aufray, Gainsbourg. Autant dire des hommes qui
avaient au moins une trentaine d'années.


Monty lui est arrivé à 20 ans avec le diplôme d'auteur-compositeur de la Sacem et a signé un contrat chez Barclay. Il était le premier adolescent, voire l'un des rares de la génération yé-yé à
écrire et composer lui-même ses chansons, qui étaient la plupart du temps à 100% françaises.


ça voulait dire qu'à l'époque, il avait une liberté incroyable d'écrire ce qu'il voulait par rapport aux interprètes. Il a parfois chanté des choses un peu naïves qu'il a lui-même écrites, mais
musicalement ses disques étaient très soignés, très modernes pour l'époque. Il a d'ailleurs avoué beaucoup plus tard dans une interview avoir été plus un "compositeur" et "pas vraiment un
auteur".


Mais ressortez des titres comme "Rêves d'enfant", "Un verre de whisky", "Le rythm'n'blues" (Génial !) et ça vous fait une variété meilleure que la moyenne de l'époque.


Par la suite, d'autres auteurs-compositeurs sont arrivés (Adamo, Antoine, Hervé Vilard, Christophe, Polnareff, Dutronc puis toute la "clique" des Julien Clerc, Le Forestier, Yves Simon, Souchon,
Voulzy, Jonasz, Sheller, Cabrel, Chedid, Chatel, Goldman...) plus modernes et aux textes un peu plus profonds dans l'ensemble et Monty s'est retiré peu à peu comme chanteur et a écrit des titres
pour Sheila ("Petite fille de Français moyen") Eric Charden ("Le monde est gris, le monde est bleu"), Jeane Manson ("Fais-moi danser") et aussi des titres pour Karen Cheryl, je crois ! Puis, il a
aussi monté son label Aquarius dans les années 70 sur lequel il a distribué un certain Patrick Hernandez avec "Born to be alive"...


 


Alors ?


Monty avait du mérite. Pour l'époque, ses chansons, c'était plutôt dans la bonne variété au moins musicalement.
Répondre
D

qui c'est les plus forts ?
Répondre
T

il a bien raison de ne pas souscrire aux modes qui passent !


 bonne journée


 amitié



Répondre