Chantal Goya fête plus de 30 ans de scène où elle a raconté de belles histoires. Pourtant, il reste une affaire qui est restée dans les mémoires et qui n'est toujours pas élucidée.
En 1977, elle nous évoque un drame terrible qui la marqua à tel point de se dandiner bêtement avec de drôles de gestes de la main.
L'histoire se passe au petit matin et plus exactement dans la forêt de l'automne, au bois de Fontaine. Albert Mougeard ( un chasseur ) se trouvait là n'imaginant même pas calvaire qu'il allait vivre.
Le coup raisonna violemment : un lapin venait de tuer un chasseur en l'occurence Albert Mougeard. Les chasseurs de la plaine crièrent à l'injustice, d'autres applaudirent car tous les lapins abattus jusqu'à présent avaient été vengés.
Les chasseurs se sauvèrent et le lapin tueur ne fut jamais arrêté.
Certaines mauvaises langues disent que Chantal a tout inventé sous l'influence de substances hallucinogènes, d'autres parlent du crime parfait.
Si aujourd'hui, vous croisez un lapin avec un fusil, méfiez-vous, il pourrait refaire un coup d'éclat médiatique.


Retour à l'accueil