Téléphone restera comme l'un des groupes rock les plus surcôtés. Le mot rock étant d'ailleurs galvaudé vue la soupe qui était vendue par Aubert et ses amis. De la variété agressive tout au plus.

Pourtant, à l'époque, les jeunes suivirent car il est vrai qu'en France, il n'y avait pas grand chose d'autres dans le même style.

Forts de leur succès en France, les Téléphone tentèrent l'aventure anglo-saxonne. D'abord, en reproduisant en anglais l'album Dure Limite mais il ne fut jamais distribué.

De Mars à Avril 1983, Téléphone se lance dans des concerts aux USA et au Canada avec un fiasco digne des plus grands. Ambiances minimalistes et échec complet pour se propager en Amérique du Nord. Le top du top fut à Chicago où notre groupe national fit 2 spectateurs. 2 spectateurs ! La misère pour ceux qui rêvaient d'un autre monde.

Je ne contredirai pas le public américain de l'époque qui marqua par ce geste symbolique une sorte de bon goût en matière de vrai rock and roll.

 

Téléphone : un groupe limité

Téléphone : un groupe limité

Retour à l'accueil