Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

92 articles avec hall of fame

PATRICK TOPALOFF ET CHARLOTTE JULIAN - VA T'FAIRE CUIRE UN OEUF

Publié le par Ringard Willycat

La rencontre au sommet entre Patrick Topaloff et Charlotte Julian !!! Un duo qui fait dans le mythique et une histoire de couple qui se noit dans l'oeuf.

Bravo au producteur qui a pu réunir ces deux immenses stars.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

LES CHARLOTS EN PROMO POUR LE GRAND BAZAR

Publié le par Ringard Willycat

Petite couverture de la belle époque avec les Charlots en une de Jours de France pour la sortie du Grand Bazar avec Michel Galabru.

Le plus grand film jamais tourné sur la société de consommation.

 

LES CHARLOTS EN PROMO POUR LE GRAND BAZAR

Publié dans FILMS, HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

LES CHARLOTS - SOUS LES BANANIERS

Publié le par Ringard Willycat

En hommage à Gérard Rinaldi, un titre inédit de ma collection personnelle.

Merci pour tout Gérard.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

POUR L'ENTREE DE PATRICK TOPALOFF AU PANTHEON

Publié le par Ringard Willycat

POUR L'ENTREE DE PATRICK TOPALOFF AU PANTHEON

Du Hall of Fame au Panthéon, il peut y avoir un pas qu'il est possible de franchir. Patrick Topaloff est un dieu vivant pour ce blog et nous ne reviendrons pas sur sa fantastique carrière d'animateur, d'acteur et de chanteur. Toutes ces années d'artiste furent un bonheur total avec un courage sans limite pour interpréter et chanter des oeuvres iconoclastes.

Il me semble aujourd'hui indispensable de reconnaître l'apport de Patrick au patrimoine français.

Je soutiens encore et toujours ma proposition : une de mes premières mesures en matière de culture sera de destituer tous ceux ceux qui ont obtenu des récompenses galvaudées ( légion d'honneur ) et de proposer de mettre en lumière ceux qui le méritent vraiment comme Patrick.

 

 

 

Publié dans ELYSEE 2017, HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI JE SOUTIENS ENCORE ET TOUJOURS RINGO GUY BAYLE

Publié le par Ringard Willycat

POURQUOI JE SOUTIENS ENCORE ET TOUJOURS RINGO GUY BAYLE

Pourquoi je soutiens encore et toujours celui qui m'a apporté ce titre de noblesse et de blog qui fait tant recettes ? Je vais vous le dire maintenant que les obsèques de Ludovic Chancel sont terminées.

Comme je suis heureux que les fouille-merdes de Closer ou Gala n'aient pas eu une seule déclaration, une seule interview de Ringo. Il faut bien savoir que Ringo a dit stop depuis des années à tout ce monde de paraître créé par Claude Carrère la pompe à fric dont lui nous ne regrettons pas le départ. S'intéresser à sa personne pour remuer le crottin alors que pas un ne se souciait de lui avant, relève du journalisme de caniveau.

Annie Sheila seule et Ringo Guy Bayle seront toujours des gens respectables pris isolément, ils ont simplement été broyés par cette folie des seventies et du pognon facile. Le seul problème aura été le petit Ludovic qui lui a participé à remplir le tiroir caisse au détriment d'une vie simple d'enfant puis d'adolescent. Un vrai gâchis pour ce gamin avec la triste fin que nous connaissons.

Quand je lis aujourd'hui que le gros lard prétendu amant de Ludovic et sa veuve se répandent dans la presse à peine Ludovic enterré, je me dis que Ringo a vraiment bien fait de rester loin, très loin de tout cela. On voit bien que ces blattes qui profitent du nom des Chancel ne respectent même pas l'appel de Sheila à laisser son fils en paix.

Si jamais par le pur des hasards, tu me lis Guy ou ta compagne Annick, tu seras toujours le bienvenu et soutenu ici.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

COLLECTOR : L'AUTRE MARIAGE DE RINGO

Publié le par Ringard Willycat

Le destin fait vraiment bien les choses : en faisant un carton de décorations de Noel, nous sommes tombés sur des papiers journaux protégeant lesdites décorations. Quelle surprise de découvrir le visage de Ringo et pas un Ringo seventies mais un Guy Bayle en pleine année 1985.

Ringo avait rencontré Annick une hotesse de l'air après le divorce avec Sheila. Cet article officialise l'amour entre les deux tourtereaux et le mariage. Ringo ne chantait plus et on découvre ici sa célèbre tentative pour percer dans la restauration.

Déjà 32 ans, bravo à l'heureux couple toujours ensemble et bien loin du tumulte des médias.

EDIT DU 08/07/2017 : Toutes nos condoléances à la famille suite au décès de Ludovic.

Pour avoir des nouvelles de Ringo, abonnez-vous au site en bas de page.

 

COLLECTOR : L'AUTRE MARIAGE DE RINGO
COLLECTOR : L'AUTRE MARIAGE DE RINGO

Publié dans VINTAGE, HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

RINGO - LES VIOLONS DE VERLAINE

Publié le par Ringard Willycat

Un Ringo en live chez Jacques Martin de 1977. Il y avait déjà les bases de l'air guitar du futur corbeau noir. 

Un récit des difficultés pour comprendre les femmes, se battre pour rien. Et lui jouer les violons de Verlaine et lui offrir des rubis à ses pieds de reine. Une allusion très fine et historique au message codé de la seconde guerre mondiale.

Je trouve que la guitare est un peu trop présente masquant parfois les paroles pourtant si intéressantes en live avec orchestre.

 

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

RINGO WILLY CAT TEL ETAIT TON NOM

Publié le par Ringard Willycat

 

Publié dans VINTAGE, HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

PLASTIC BERTRAND - BAMBINO

Publié le par Ringard Willycat

Une petite diffusion de notre ami Plastic Bertrand ne fait jamais de mal. Plastic, toujours aussi remuant, nous offre une version King of the Divan du Bambino de Dalida.

Danse toujours motivée et pull marin devant un public très Salle des Fêtes. Un titre qui a intégré le Hall of Fame pour son auteur.

Publié dans HALL OF FAME, PARODIK

Partager cet article

Repost 0

LES CHARLOTS - HENIN LIETARD

Publié le par Ringard Willycat

Comme je l'ai toujours dit, les Charlots sont à décortiquer au-delà de simples bidasseries et gags faciles. Voici un nouveau titre qui parlait de la vie et des conditions sociales sous couvert de rigolades.

C'est l'histoire d'un mec au début des années 1970 qui est monté à Paris pour le boulot. Il est vite déprimé dans son poulailler HLM. Et quand on dit monter c'est plutôt descendre car il vient d'Hénin Liétard.

Hénin Liétard c'est la description d'un fleuron minier : les puits, la fumée, les crassiers. Retrouver sa vie claire dans son cher pays, tel est son but en mettant de l'argent de côté à Paris. Un beau cri d'amour pour le Chnord.

J'aime beaucoup ce titre qui nous rappelle le temps où les industries fonctionnaient à plein. Sinon, Hénin Liétard pour ceux qui ne connaissent pas, c'est devenu Hénin Beaumont en 1971.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

LES CHARLOTS - AU PAYS DES PESETAS

Publié le par Ringard Willycat

Si l'on recherche un lien entre les vacances et les Charlots, on pense aux Charlots font l'Espagne car les bidasses à la base ce n'était pas des vacances.

C'était le temps où descendre en Espagne était un périple avec des valises plein le coffre. Et puis, on changeait les francs en pesetas pour séduire les senoritas car déjà à l'époque le Français avait un meilleur pouvoir d'achat que l'Espagnol. Adios les usinas, les cités enfumadas, la journée de 8 heures ( sic )....

Un mois d'Août en Andalousie c'est toujours mieux qu'un été pourri à Paris.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

PATRICK TOPALOFF - MAMAN VIENS ME CHERCHER

Publié le par Ringard Willycat

PATRICK TOPALOFF - MAMAN VIENS ME CHERCHER

En 1971, Patrick Topaloff ( dieu vivant ) se lamentait de ses soirées barbantes où on avait envie que Maman vienne nous chercher et nous ramener à la maison. Sur cette face B, tous les mauvais points sont énoncés : le gars qui vous met de l'alcool dans la grenadine, la fumée, le parfum à la fraise, la musique trop forte et des hommes qui fricotent avec des femmes, le comble.

Ce titre est une libre adaptation en plus rapide du "Mama told me not to come' de Randy Newman. Une mention particulière pour le solo de guitare.

 

 

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

ERIC CHARDEN - ONZE POUR UNE COUPE

Publié le par Ringard Willycat

   

En 1982, les plus grands moments du football sont racontés par Zeste, la petite orange mascotte de la Coupe du Monde et par ses amis. 

Le générique est confié à un Eric Charden ( Hall of Fame ) difficilement reconnaissable mais c'est bien lui. Un joli hymne au dépassement de soi et qu'ils soient blancs ou noirs, ils sont remplis d'espoir.

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

RINGO - L'ANGE EXTERMINATEUR ( L'ANTECHRIST )

Publié le par Ringard Willycat

Voici du Ringo punchy avec ce titre effrayant datant de 1982. Non seulement Ringo adopte ce titre qui fait froid dans le dos, mais il en rajoute une couche avec le sous-titre. La pochette est énormissime avec notre Ringo dessiné avec une énorme croix sur le torse.

Ringo est un ange qui a tenté de sauver la chanson française mais personne ne l'a compris. Je vous laisse déguster les paroles qui n'avaient rien à envier au Thriller de Jackson Michael.

Si t'es pas gentil, l'ange exterminateur viendra te voir.

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

LES CHARLOTS - TOUT DOUCEMENT ( DANS LES DENTS )

Publié le par Ringard Willycat

Parce que le célèbre titre de Bibie était vraiment trop mièvre, les Charlots s'y sont attaqués dans leur série de parodies eighties. L'idée globale est que l'on peut y aller doucement mais franchement quand on commence sérieusement à vous filer les glandes.

Vous verrez que les idées sont très ingénieuses dont notamment faire de la planche avec du ciment, un voyage en Afghanistan, cours de plongée sans bouteilles, la chalumeau, les dents, brancher le 220 dans la baignoire version mein gott ou Cloclo.

Du grand art pour le Hall of Fame dont on ne lassera jamais.

 

Publié dans HALL OF FAME

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 > >>